Skip to main content
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires par VINCI Autoroutes et ses partenaires afin d’améliorer votre navigation, permettre de réaliser des statistiques de visites et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Breadcrumb

Interview : Le rôle du CSPS : Coordonnateur Sécurité et Protection de la Santé

Publié le - Mis à jour le 02 novembre 2020

Actualités

Bonjour Matthieu, quels vont être, en matière de sécurité, les engagements contractuels pris par les entreprises sur ce chantier de la Porte de Gesvres ?

Bonjour. Les entreprises adhèrent toutes à la politique sécurité de VINCI Autoroutes appelée « Maîtrise d’ouvrage Zéro accident ». Un accueil sécurité de chaque intervenant est réalisé, avec remise du livret d’accueil reprenant les consignes générales de sécurité sur le chantier. Nous insistons sur l’importance du plan de circulation, du port obligatoire des Équipements de Protection Individuels (EPI), et de la sensibilisation des intervenants (au cours des quarts d’heure sécurité et des formations).
Depuis le 1er janvier 2018 et afin de garantir une meilleure sécurité sur ses chantiers, VINCI Autoroutes impose à toute personne intervenant sur un de ses chantiers d’avoir préalablement suivi la formation APTE’VA (Autorisation Pour Travailler Ensemble sur VINCI Autoroutes), afin de se repérer sur l’autoroute, d’identifier les risques liés aux travaux sous circulation, et de connaître les règles pour accéder, travailler et sortir des chantiers en toute sécurité.

Comment va s’articuler ta mission « Objectif Zéro accident » en qualité de CSPS sur ce chantier ?

L’analyse des tâches des entreprises lors des inspections communes et des harmonisations des PPSPS (Plan Particulier de Sécurité et Protection de la Santé) permet de prévenir les risques liés à la co-activité. Grâce aux réunions de chantier et aux visites de sécurité hebdomadaires de terrain, nous relevons toute anomalie ou situation pouvant présenter un risque d’accident. Le reporting sécurité mensuel (relatif aux événements sécurité, bonnes pratiques, etc.) vise à tenir informé le Maître d’Ouvrage de tout événement en lien avec la sécurité des personnes sur le chantier.

Quelles actions concrètes recouvre la notion de management quotidien de la sécurité sur ce chantier sous exploitation ? 

Concrètement il s’agit de s’assurer de la transmission et de l’explication des consignes préalablement à chaque phase de travaux, de l’animation des quarts d’heure sécurité hebdomadaires organisés pour chaque équipe, de sensibiliser et former les personnels sur le chantier grâce à l’analyse des situations dangereuses relevées en qualité de CSPS, et enfin d’harmoniser les actions des différentes entreprises sur le chantier.

Quel est l’impact de la crise sanitaire sur votre mission de CSPS ? »
Dans le contexte de cette crise sanitaire d’ampleur exceptionnelle, l’OPPBTP a édité un guide qui liste les mesures spécifiques à mettre en œuvre pour assurer les conditions sanitaires nécessaires aux personnels du BTP. Ce guide est le document de référence pour tous les intervenants des chantiers.
Pour le CSPS, il s’agit notamment de définir les mesures collectives et organisationnelles (aménagement des postes de travail pour respecter les distanciations, aménagement des circulations, aménagement des bases-vie, …) permettant de se conformer aux exigences de ce guide et aux mesures barrières édictées par les autorités sanitaires, et de veiller à leur respect.

En résumé, la priorité de ma mission est la sécurité et la santé des femmes et des hommes qui interviennent sur le chantier de la Porte de Gesvres, pour que chacun d’eux puisse rentrer chez lui en bonne santé.